13 heures

Un nouveau livre de Deon Meyer que j’avais adoré dans la série de P’tit Mpaypheli : L’âme du chasseur, Jusqu’au dernier. Au travers de ces romans policiers, il raconte une Afrique du Sud post-apartheid où les blancs ont du mal à trouver leur place. Ce pays se cherche, avec les rivalités entre Zoulous et Xhosas, de la violence, de la corruption. Une fois encore, le roman policier est un vrai roman populaire qui en dit beaucoup sur une société.

Nous retrouvons dans 13 heures Benny Griessel, policier afrikaan qui était aussi le héros du Pic du diable. Ce policier est mis à l’épreuve par son épouse qui lui a donné 6 mois pour arrêter l’alcool, il est un peu perturbé mais tient le coup.

13 heures nous plonge dans une double enquête : un producteur de musique est retrouvé assassiné à côté de sa femme qui est complètement saoule et ne se souvient de rien et une jeune blanche est retrouvée égorgée. Chaque enquête est confiée à un inspecteur que Griessel est censé accompagner et former.

Très vite, la 2de affaire va prendre beaucoup plus d’importance car il s’agit d’une américaine et surtout elle était accompagnée d’une autre jeune fille qui est victime d’une vraie chasse à l’homme. Le rythme du roman est très rapide, (il tient en 13 heures) marqué par séquences horaires qui donnent bien le sentiment d’urgence. Les inspecteurs font ce qu’ils peuvent, ils sont métis et du coup pas bien intégrés, en concurrence avec les zoulous et les xhosas, sans compter la rivalité entre les différentes polices. Bien que la 4e de couverture annonce qu’on lui tire dessus (en plein coeur), Griessel va s’en sortir et tout dépatouiller. Ce roman tient ses promesses, très efficace dans l’intrigue et reflet d’une société compliquée, je l’ai dévoré et le recommande chaleureusement !

Deon Meyer- 13 heures – Seuil Policiers – 2010 – anglais d’Afrique du Sud traduit par Estelle Roudet