Cénée et les Centaures

Cénis, fille d’Elatus, était célèbre pour sa beauté et éclipsait toutes les autres jeunes filles. Un jour qu’elle se promène le long du rivage, Neptune la repère, l’aborde et la viole et, magnanime, lui propose de réaliser un vœu. La victime décide de ne plus subir ce type d’avanie et demande à devenir un homme. Neptune accepte et ajoute un don supplémentaire : être invulnérable aux atteintes du fer.

Devenu Cénée, on le retrouve lors des noces de Pirithoüs, fils d’Ixion, avec Hippodamé. Ixion et Pirithoüs appartiennent au peuple Lapithe qui vit dans le nord de Thessalie. Ce mariage voit la présence de nombreux princes grecs, dont Nestor et Thésée, et des Centaures. Les Centaures, qu’Ovide qualifie de « sauvages fils de la Nuée », sont des êtres mi-hommes mi-cheval ; le plus sage est Chiron, précepteur de nombreux héros. Hercule en exterminera la plupart et tuera Nessus, cet épisode se déroule donc auparavant.

Alors que le mariage se déroule en grande pompe et que les invités sont déjà bien imbibés, Eurytus, « le plus sauvage des sauvages centaures », s’enflamme pour la jeune épousée et décide de l’enlever. Voyant cet exemple, chaque Centaure s’empare de la jeune fille qui lui plait : les tables sont renversées, les filles traînées par les cheveux, c’est un véritable assaut… Les Grecs se révoltent et arrachent les victimes à leurs ravisseurs ; repoussé par Eurytus, Thésée lui fracasse un cratère sur le crâne et le tue, ce qui déclenche les hostilités générales. Les Centaures commencent par jeter sur leurs adversaires toute la vaisselle qu’ils ont sous la main, puis les objets du culte domestique, les candélabres… S’en suit une superbe bagarre où les coups se font toujours plus violents avec yeux crevés par des cornes, jets de torches, de pierres, d’épieux, de javelots ou de troncs d’arbres.

Pour sa part, Cénée a tué cinq centaures quand il est attaqué par Latrée qui commence par l’insulter ne lui rappelant son passé de femme. Cénée le blesse avec son javelot alors que celui qu’a lancé Latrée rebondit, celui-ci continue à attaquer avec son épée qui n’arrive pas non plus à atteindre sa cible, la lame rebondit et finit par se briser. Cénée attaque son agresseur, lui enfonce son épée dans le corps et le tue. Les autres Centaures se précipitent tous sur lui avec leurs armes mais aucun ne réussit à le blesser, leurs épées retombent émoussées.

Furieux, le Centaure Monycus a l’idée de l’écraser avec tout ce qui peut tomber sous la main des centaures : arbres, forêts, rochers, montagnes entières. Cénée cède sous les monceaux de bois qui lui sont déversés dessus. On n’a pas retrouvé son corps, certains ont cru qu’il était parti directement aux Enfers, d’autres ont vu un oiseau s’envoler, c’est le flamand rose.

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Neptune = Poséidon
Pirithoüs = Pirithoos
Eurytus = Eurytion