La patiente

Certains livres vous marquent et leurs personnages continuent à être présents un certain temps après la lecture. C’est une belle preuve de réussite et La Patiente fait partie de ce genre de livres.

Vincent, gynécologue, reçoit une nouvelle patiente, Camille D., pour une confirmation de grossesse. L’attitude de Camille le surprend et ne le laisse pas indifférent et il est surpris que celle ci-ci se recommande de son ami David.
David est le compagnon de Vincent, il ne lui a jamais parlé de Camille et l’on devine assez vite que c’est sans doute lui le père. Peu après, David de suicide et Camille vient raconter sa vie à Vincent, lui confirmer que David est bien le père et révéler la nature de leur relation et, bien que surprenante, l’histoire n’est pas si improbable que cela.

Ce petit roman au style alerte est assez troublant, le personnage de Camille m’a envoûté et encore plus marqué que celui de La voie Marion du même auteur. L’histoire est assez dense, aérée par quelques jolis passages sur la Bretagne.

Jean-Philipe Mégnin – La patiente – le Dilettante 2012