Tom Sawyer

Mark TwainTom Sawyer est un héros mondial de la littérature ; j’ai eu envie de relire ses aventures et j’y retrouve un grand plaisir de lecteur. On classe souvent ce livre dans la littérature jeunesse parce que le héros est un gamin, c’est aussi un bon livre pour les adultes qui y trouveront de bonnes aventures et un vision assez idéalisée de l’enfance.

Tom est un jeune garçon intrépide qui vit à St Petersburg, petite ville dressée le long du Missouri. Tom et son grand frère Sid ont été recueillis par leur tante Polly qui les élèvent avec sa fille Mary. Sid et Mary sont raisonnables et de peu d’intérêt alors que Tom est un vrai garnement très attachant.

Ce roman écrit en 1876 nous montre une vie simple : Tom se promène pieds nus, ne se lave et ne met des chaussures que le dimanche. Il en doit pas être bien vieux car il joue aux pirates ou à Robin des Bois et perd encore ses dents.

Le livre commence avec les facéties de Tom qui fait l’école buissonnière, se fait souvent fouetter à l’école ou à la maison, est chef de bande… Alors qu’il est puni par sa tante et doit repeindre la palissade, il persuade ses camarades que c’est un privilège qu’il monnaye par échange de bouts de ficelles ou de boutons de cuivre ; le soir tout le travail est effectué, mais il ne s’est pas fatigué !
De la même façon, ses trocs lui permettent de gagner à l’école du Dimanche la Bible réservée aux plus savants…

Dans ses relations, il y a aussi Huckleberry Finn, le fils de l’ivrogne du village. Tom et Huck se retrouvent une nuit au cimetière, persuadés qu’ils vont pouvoir faire partir des verrues à l’aide d’un chat mort. Malheureusement, ils assistent au meurtre du Dr Robinson par Joe l’Indien qui s’empresse de faire accuser son complice Muff Potter. La première réaction des enfants est de se taire mais Tom témoigne au procès et Joe l’Indien s’enfuit.

Avec son ami Joe Harper et Huck, Tom se réfugie sur l’Ile Jackson pour fuir les ennuis familiaux. Pris de remords, il revient pour prévenir sa tante mais il découvre que tout le monde les pleure et il décide d’attendre et de rentrer le jour de la célébration de leur disparition. Bien sûr, leur arrivée pendant l’office funèbre va faire du bruit et ils seront accueillis en héros.
Une autre fois, alors que Huck et Tom hantent une maison abandonnée  à la recherche d’un trésor, il vont surprendre des malfaiteurs et leur magot. En les suivant, Huck découvre que l’un d’eux est Joe l’Indien et il l’empêche de faire la peau à la veuve Douglas.

Tom est un enfant mais il tombe amoureux de la nouvelle arrivée à l’école : Becky Thatcher. Elle commence par l’ignorer, il la rend jalouse et elle lui rend bien. Au final, ils deviennent inséparables et se perdent ensemble dans une grotte. Toute chose à du bon, Tom découvre alors que Joe l’indien se cache dans la grotte et, un peu plus tard,  il va avec Huck récupérer le trésor qui se monte à 12000 dollars, un vrai pactole qui leur fera une rente de 6,5 dollars par semaine, soit plus que le traitement d’un pasteur.

Pleine de reconnaissance pour Huck qui lui a évité une agression fatale, la veuve Douglas le prend en charge. Mais Huck sature très vite des règles imposées et part se réfugier dans un tonneau où Tom le retrouve, et le fait revenir chez sa bienfaitrice, avec la promesse que les règles vont s’assouplir un peu.

On retrouvera Huck dans Les aventures d’Huckleberry Finn, l’ami de Tom Sawyer.

Mark Twain – Tom Sawyer, traduit par Paul Maury et Lucienne Molitor – in Oeuvres,  Bouquins Laffont