Jazz vocal

Télérama consacre un article à Melody Gardot à l’occasion de son dernier album, My one and only thrill, et donne l’occasion de revenir sur le jazz chanté par des femmes.

Le jazz a longtemps été porté par les dames, Billie Holliday, Sarah Vaughan, Ellla Fitzgerald, qui ont su le personnifier, lui donner de la chair et des émotions. Ella a aussi pas mal adapté les airs de comédies musicales (le songbook) et a su gagner un public très large.

Ensuite, le Jazz est redevenu plus instrumental et sans airs à fredonner, mais depuis une dizaine d’années quelques chanteuses redonnent des couleurs à ce genre en le faisant évoluer par des arrangements à la limite de la pop, de la soul ou du folk.

La première que j’ai découverte est Diana Krall que je suis depuis quelques albums. Ses derniers opus sont plutôt teintés de jazz et très agréables à écouter.

La deuxième découverte est Stacey Kent, c’est ma préférée. J’aime beaucoup sa voix très claire et ses orchestrations. Elle chante beaucoup de standards y compris français, avec un charme indéfinissable, tout en douceur. Je n’ai pas encore écouté son dernier album qui est sorti début avril, j’ai juste entendu des morceaux à la radio et je sens que cela va être super.
J’ai eu la chance de pouvoir assister à deux de ses concerts à Massy, elle est vraiment géniale, super craquante, atttentive au public et souriante. En plus, pas prise de tête, elle tourne dans les salles de banlieue et province à des prix abordables, pas comme Diana Krall qui ne fait que l’Olympia à des tarifs assez astronomiques.

Je crois que le succès de Norah Jones a été un coup de pouce pour le jazz chanté, personnellement je n’ai pas trouvé top, agréable mais pas vraiment jazz, plutot variétés. Ses premiers albums étaient plutot pop (et pas trop pleins). Dans le même genre, j’aime mieux Madeleine Peyroux.

Et puis arrive Melody Gardot ; Télérama est dithyrambique et la place bien au-dessus de tout le monde. Je ne vais juger que sur un seul album, je ne connais pas le dernier, mais je ne suis pas aussi catégorique. Certes c’est du très bon et elle est accompagnée d’une légende : cassée en petits bouts, elle s’en est sortie par la musicothérapie, mais cela ne fait pas tout. Je ne juge pas les textes qu’elle écrit, paraît-il excellents et ses chansons sont très teintées de mélancolie, presque de blues, avec un voix assez chaude. J’aime beaucoup sa version de Over the rainbow, mais c’est peut-être cette tristesse qui fait que je préfère quand même Stacey Kent.

A ces chanteuses de jazz, ou de musique teintée de jazz, il faut ajouter deux hommes : Michael Bublé, crooner moderne, et Jamie Cullum (grand succès avec Get your Way).

Pour écouter du jazz en ligne : Deezer avec une radio de jazz vocal ou TSF Jazz

Chanteuses citées que je ne connais pas
– dans le genre folk-pop jazzy : Lisa Ekdahl, Diane Panton, Gretchen Parliato
– en plus classique : Roberta Gamberini, Robin McKelle