Scylla

Scylla est bien connue et, en général, associée à Charybde. Ces deux fléaux maritimes sont situés de part et d’autre du détroit de Messine, au Nord-Est de la Sicile.

Charybde est un gouffre marin qui avale les vaisseaux et leurs équipages trois fois par jour ; Scylla est une créature monstrueuse qui dévore les marins, Ulysse lui a laissé 6 compagnons.

Mais Scylla, monstre aboyant dans sa caverne, entourée d’un ceinture de chiens féroces était autrefois une jeune fille désirable et courtisée. Copine avec les Néréides, elle les accompagne et écoute les plaintes de Galatée.

Un beau jour qu’elle se promène et se rafraîchit le long de la mer, elle trouve dans une grotte un être qui s’enflamme pour elle. Cette créature masculine étrange, d’une drôle de couleur, a les cheveux qui flottent sur les épaules et une queue de poisson. Les sirènes de l’Antiquité étaient mi-oiseau mi-femme, ce n’est donc pas un mâle de cette espèce que l’on rencontre mais le dieu marin Glaucus.

En fait, Glaucus est un dieu tout récent ; il y a peu, il était pêcheur. Après avoir débarqué, il jette sa pêche sur l’herbe et a la surprise de voir tous les poissons se carapater dans l’eau ! Il trouve l’herbe un peu spéciale, il y goutte, il trouve tout d’un coup que l’eau est préférable à la terre et il est pris d’un besoin irrésistible de rejoindre la mer. Les dieux marins l’accueillent et obtiennent de Thétys et Océan qu’il soit transformé. Voilà donc Glaucus avec une barbe vert-de-gris, la peau bleue, des bras énormes et les cuisses qui se terminent en nageoire ; cela ne l’empêche pas d’être amoureux de Scylla !

Furieux d’être dédaigné par la belle, il va voir la magicienne Circé pour lui demander un philtre d’amour. Circé lui conseille de plutôt orienter ses faveurs vers quelqu’un qui les recevra bien, et elle s’avoue candidate. Glaucus n’y réfléchit même pas, il refuse les avances de Circé et lui assure que son amour pour Scylla est inébranlable. Il a tort, il devrait savoir qu’il ne faut pas contrarier une sorcière car Circé concocte une potion terrible pour se venger de celle qui lui est préférée et elle infeste un endroit que Scylla apprécie particulièrement. Quand la jeune fille aborde son lieu préféré où elle vient se reposer, une double ceinture de chiens lui pousse de la taille, tout le bas de son corps n’est plus que gueules béantes et aboyantes.

Devenu monstre, Scylla engloutit les marins d’Ulysse et aurait fait de même avec ceux d’Enée si elle n’avait été transformée en rocher, dangereux pour les matelots.

D’après Les Métamorphoses d’Ovide