Maison Blanche

La Maison Blanche à Washington est bien connue comme résidence des présidents américains. Grand bâtiment (132 pièces) de style georgien, assez britannique somme toute ; l’architecte James Hoban se serait inspiré du palais ducal de Dublin. Ce bâtiment a été construit à partir de 1792, incendié en 1814 et donc repeint pour cacher les traces, d’où sa couleur…

La cause de cet incendie est intéressante car il résulte d’une guerre entre les américains et les canadiens. On sait que les Etats-Unis sont d’anciennnes colonies britanniques et que leur indépendance été durement conquise. En fait dès 1775, les Américains (insurgés) essayent de conquérir des territoires au nord, font le siège de la ville de Québec et envahissent Montréal. Le clergé catholique souhaitant rester neutre, les colons français n’ont pas pris parti et les britanniques sont vainqueurs.

Une autre guerre anglo-américaine a été déclenchée en 1812 et a duré 3 ans; cette guerre est parfois appelée 2e guerre d’indépendance. Les américains ont voulu envahir le Canada peuplé d’anglophones, la plupart étaient des Loyalistes qui ont préféré la couronne britannique à l’indépendance américaine.

Les Etats-Unis ont envahi le Canada et ont été repoussés. Les batailles se sont déroulées dans la régions des grands lacs, mais aussi sur le territoire québécois ou sur le territoire américain, affaibli par un blocus maritime.

Lors des batailles ont eu lieu dans la région des grands Lacs, Detroit a d’abord été perdu par les américains et Kingston, alors capitale canadienne, a été envahi. Les américains ont été repoussé devant Montréal en 1813, cette défaite de Chateaugay marque même le début d’une offensive britannique en 1814 : les troupes iront incendier et détruire Wahington, tenter de conquérir New-York et  bombarder Baltimore.

La guerre se termine en 1814 par un retour à la situation antérieure qui confirme aussi l’indépendance des Etats-Unis.