Les amants passagers

La bande annonce laissait prévoir un film assez burlesque. En fait, c’est pire : c’est un remake de « Il y a-t-il un pilote dans l’avion ? ».

On a vendu aux intellos une parabole à l’image de l’Espagne, les classes moyennes endormies alors que les dirigeants s’envoient en l’air, c’est bien joli mais cela ne fait pas un film.

L’action se focalise sur les pilotes qui ont un  train d’atterrissage coincé et les passagers de business classe servis par 3 caricatures d’homos. Parmi les passagers, il y a une vieille (mais jolie) pute qui fait chanter la classe dirigeante ; un expert en sécurité qui n’est autre qu’un tueur à gages qui a la première comme cible ; un homme d’affaires véreux qui se met au vert ; un acteur alcoolique (non ce n’est pas Depardieu) et un voyante qui cherche à perdre sa virginité…  Tout ce petit monde va s’envoyer en l’air en attendant la catastrophe qui n’arrive pas.

On nous dit que ce film est d’Almodovar mais c’est plutôt un hommage à Max Pécas ! c’est juste une pochade un rien vulgaire.

Les amants passagers, film de Pedro Almodovar – 2013