Numa

Après la mort de Romulus, les Romains se choisissent un nouveau roi : Numa Pompilius, un Sabin de Cures, gendre de Tatius. Numa est considéré comme un sage : il a été jusqu’à Crotone pour écouter l’enseignement de Pythagore qu’Ovide résume en plaidoyer pour le végétarisme.

Numa transforme les Romains, peuple belliqueux et farouche, en nation pacifique et meurt au bout d’un long règne, chargé d’années. Numa avait épousé une nymphe, Egérie, qui s’en va pleurer vers le temple de Diane de la vallée d’Aricie où est mort Oreste. Les nymphes cherchent en vain à consoler Egérie quand un nouvel arrivant vient lui raconter son histoire pour lui montrer qu’elle n’est pas la seule à souffrir. C’est Hippolyte, le fils de Thésée qui lui raconte ses malheurs.

Hippolyte a été victime de la crédulité de son père et de la méchanceté de sa belle-mère Phèdre, fille de Pasiphaé et sœur d’Ariane. Dépitée que son beau-fils ne lui cède pas, elle l’accuse de chercher à la séduire et Thésée bannit son fils et le maudit. Alors qu’il quitte Trézène pour Corinthe, il est attaqué par une masse d’eau en forme de taureau qui fait fuir ses compagnons, effraye ses chevaux, renverse son char et le précipite au bas des rochers. Une bel accident de la route, le conducteur empêtré dans ses guides, les membres éparpillés, les boyaux répartis un peu partout…

Esculape lui rend la vie et Diane le transforme un peu : elle le vieillit, lui donne le nom de Virbius et le fait résider à proximité de Rome dont il devient un dieu mineur. D’autres légendes disent qu’Hippolyte a épousé Aricie, sa fiancée athénienne, et d’ailleurs l’histoire se situe au bois d’Aricie.

L’histoire ne console pas Egérie qui ne cesse de fondre en larmes, Diane finit par la transformer en fontaine.

D’après Les Métamorphoses d’Ovide

Ovide est un auteur latin, j’ai donc pris les noms romains qui peuvent différents en grec :
Diane=Artémis