Le voyage dans le passé

Ce texte est une nouvelle d’une centaine de pages. C’est un fond de tiroir, paru près de 40 ans après la mort de Zweig ; sans doute, mais avec les écrivains qui ont du talent, mêmes les rogatons sont bons !
Pour en faire un livre, l’éditeur a écrit gros (c’est assez confortable à lire) et ajouté le texte allemand.

C’est le récit d’un amour impossible : Louis, jeune homme pauvre, tombe amoureux de la femme de son patron et bienfaiteur, mais il ne s’en rend compte qu’au moment où il doit partir au Mexique. Cet amour est partagé mais la guerre les séparent pendant 9 ans.
Il fait sa vie au Mexique, se marie, mais lorsqu’il rentre en Allemagne, ils se retrouvent et leur relation hésite entre amour et amitié profonde.

Cette nouvelle est aussi forte que les autres textes de Zweig. Nous y retrouvons l’art du conteur, la description très précise et sensible des sentiments et de leur évolution.

Stephan Zweig – Le voyage dans le passé, traduit par Baptiste Touverey – Grasset