Hot line

Ce livre est le recueil de deux nouvelles (petit romans ?) de Sepulveda, avec un thème plus ou moins policier.

Hot line

Ce premier récit est vraiment un petite merveille, drôle et attachant. L’histoire d’un  indien mapuche, flic rural qui est envoyé à Santiago. Il s’agit d’une mutation disciplinaire car ce policier a osé tirer sur un voleur de vétail qui s’est révélé le fils d’un colonel.

Il arrive donc dans un brigade des moeurs où il n’est pas le bienvenu. Il se retrouve avec une histoire de téléphone rose qui va déboucher sur un complot  organisé par le colonel.

On retrouve les thèmes chers à Sepulveda : le retour au Chili des exilés et ses difficultés, la persistance des anciennes idées et le pouvoir des alliés de la dictature. Ce petit récit nous offre deux personnages extraordinaires : le héros, indien et policier qui se bat pour une certaine idée de la justice, et le chauffeur de taxi qui le prendra sous son aile.

Yacaré

Ce récit ne se passe pas en Argentine, mais en Italie. Il tourne autour d’une histoire de meurtre et de traffic de peaux de sauriens (le yacaré est un alligator du Matto Grosso). C’est gentillet.

Luis Sepùlveda – Hot line – Yacaré, traduits par Jeanne Peyras – Métaillé 1999