Les rois mages

Il y a quelques années, l’Eglise catholique a trouvé moderne de modifier transformer l’Epiphanie en fête mobile, premier dimanche de janvier, au lieu de lui garder sa place au 6 janvier, 12 jours après Noël. Certes, le clergé n’a pas eu d’autres problèmes à régler, les églises sont pleines, la mafia n’utilise pas la banque du Vatican, les prêtres n’ont jamais violé d’enfants et de toute façon ils auraient été sanctionnés par leur hiérarchie…

L’Epiphanie célèbre la venue des Rois mages venus adorer l’enfant Jésus et lui offrir des présents. La tradition d’offrir des cadeaux ce jour là est restée en Espagne. Le terme d’origine grecque signifie « apparition », sous-entendu de la divinité de Jésus aux mages.

On connait les noms des mages, qui n’étaient pas spécialement rois : Appelius, Amérius et Damascus en grec ; Galgalat, Malgalath et Sarathin en hébreu et Gaspard, Melchior et Balthazar en latin. On ne sait pas bien d’où ils viennent, il s’agit de mages de Chaldée et de Perse ou d’Arabie. Traditionnellement, Melchior est un vieillard, Gaspard, un homme d’âge mûr et Balthazar un adolescent. Ce n’est qu’au IXe siècle qu’on leur a attribué une origine des trois régions du monde connu : l’Afrique, l’Europe et l’Asie ; et ce n’est qu’au XVe siècle que Melchior fut représenté comme noir. On peut remarquer de Giotto les a tous peints blancs dans la fresque de la chapelle des Scrovegni à Padoue.

Chapelle Scrovegni

Les mages ont apporté de l’or, de l’encens et de la myrrhe : ce sont les présents habituels à un dieu ou un roi en Perse ou en Chaldée, et l’encens vient d’Arabie. St Bernard ne parle pas de la symbolique des cadeaux qui honorent la royauté, la divinité, et l’humanité du Christ : il pensait que ces présents devaient  alléger la pauvreté de la Vierge, effacer l’odeur de l’étable et consolider les membres de l’enfant « en expulsant les vers de ses intestins ». On peut toutefois se demander si les cadeaux étaient si importants car la Vierge n’a offert qu’une colombe au temple, offrande des pauvres…

Les corps des rois mages ont été retrouvés par Hélène, mère de Constantin, qui les emmènent à Constantinople. Plus tard, St Eustorge les déplace à Milan et l’empereur Henri les a pris pour les mettre à Cologne.

Le 6 janvier est une quadruple fête : Epiphanie pour l’apparition aux mages ; Théophanie car c’est le jour du baptême du Christ ; Béthanie (beth = maison) en souvenir des noces de Cana et Phagiphanie à cause de la multiplication des pains.

D’après Jacques de Voragine –  La Légende dorée