Amsterdam

Ce livre commence par l’incinération de Molly Lane où se retrouvent le mari, George, et 3 de ses anciens amants : Clive Linley, musicien, Vernon Halliday, rédacteur en chef et Julian Garmony, homme politique. Clive et Vernon sont copains mais n’aiment pas Julian et le mari les déteste tous.

Au début, ce roman semble une gentille histoire entre gens du même monde qui s’aiment ou se détestent, avec une distance et un flegme très brittanique. Peu à peu, McEwan nous fait vivre les turpitudes d’un journal à grand tirage qui cherche à tout prix un scoop politique, et nous fait partager la vie des différents protagonistes.

Les rebondissements donnent de l’épaisseur et du caractère aux personnages. Les amis ne le sont plus tant que cela, ne supportant plus les faiblesses et les médiocrités des autres. Tout le monde complote ou se fait de grands serments et la fin est tout à fait réjouissante.

Ian Mw Ewan – Amsterdam – Traduit de l’anglais par Suzanne Mayoux – Gallimard 2001