Je ne suis pas mort

Kenzo Okada est comptable, en fin d’activité professionnelle car il ne veut pas de mettre à l’informatique. Travailleur consciencieux, il a consacré sa vie au boulot et se retrouve tout d’un coup abandonné (et détroussé) par sa famille. Du coup, il veut en finir et se pend.

Oui mais voila, la branche casse ! et notre Kenzo refuse de revenir dans le monde et se met à jouer les Robinson, soit l’antithèse du bon japonais qu’il était auparavant.

L’ermite va trouver sur son chemin une jeune femme qui se pend et il la laisse faire. Mais la branche casse aussi (pas costauds les arbres au Japon !) et il va s’en occuper bien malgré lui.Ils vont améliorer les lieux et faire de la culture, on dirait Adam et Eve
L’homme de 60 ans retrouve la jeunesse… et elle se retrouve enceinte !

Mc Gyver à son heure, il va l’accoucher tout seul ; c’est bien normal puisqu’il sait tout faire et qu’il a réussi à survivre dans un monde hostile !

A la fin, elle veut retourner en ville pour scolariser le petit qui a bien grandi et se dévouer au bien de l’humanité. Le vieux reste dans la montagne et meurt très vite tout seul, snif.

L’histoire est très caricaturale et mériterait un peu moins de poncifs. Le dessin est assez joli et le manga se laisse lire

Hiroshi Motomiya – Je ne suis pas mort – Delcourt 2009