Catégories
Romans

Esprit d’hiver

Je ne connaissais pas cet auteur qui semble la révélation de cette rentrée en littérature étrangère. Son style est très beau, de belles phrases, des descriptions précises, mais l’histoire de ce livre est glaçante.

Holly se réveille un peu trop tard un matin de Noël, avec une sensation désagréable, comme un cauchemar qui nous réveille. Pendant que son mari va chercher ses parents à l’aéroport, elle se met à préparer le repas de famille. Elle est confrontée à l’humeur maussade de sa fille adolescente et pense que c’est lié à son lever tardif qui a empêché l’ouverture des cadeaux.

La mère est aux petits soins, sans doute un peu collante, avec sa fille Tatiana qu’elle a adopté en Russie. J’ai d’abord cru que ce roman était un livre sur les rapports mère-fille lors de cette période difficile. A chaque dispute, remarque, la mère se souvient d’un épisode de l’adoption et une histoire se construit habilement.

En même temps, certains passages m’ont troublé et j’ai trouvé Tatiana et sa mère assez étranges. Quelque chose ne tourne pas rond, l’ambiance s’épaissit, on a l’impression d’être en présence du double de Tatiana, à moins que la mère ne soit pas nette.

Au fil des pages, on change complètement d’ambiance et on passe du roman familial au récit angoissant. J’ai eu la même impression qu’avec Black Swan, une grande difficulté à séparer le fantasmé du vécu et je sors de ce livre assez perturbé et troublé. C’est un grand talent d’auteur.

Laura Kasischke – Esprit d’hiver, traduit par Aurélie Tronchet – Bourgois 2013