Xanth

On connaissait Pratchet pour la fantasy humoristique (j’accroche moyen au Disque Monde), voici un autre auteur : Piers Anthony.

Ce cycle de Xanth date un peu, il fait l’objet d’une nouvelle publication dont ce livre est le 1er tome, il semble y en avoir toute une tripotée à suivre.

Xanth est un pays magique, isolé du reste du monde, la Vulgarie. Xanth est donc peuplé de créatures magiques ou d’humains ayant un don. Le héros de ce volume, Bink, est bien en peine car il doit révèler son pouvoir magique avant ses 25 ans, et il semble en être dépourvu. Le Magicien Humphrey a beau affirmer qu’il en a un dont on ignore la nature, Bink se retrouvé exilé en Vulgarie.

Là, il est pris au piège du magicien Maléfique, Trent, qui a été banni quelques années auparavant. Trent veut retourner à Xanth et y prendre le pouvoir mais Bink n’est pas d’accord et cherche à l’en empêcher. Un 3e compagnon va les accompagner : Fanchon, jeune fille laide mais intelligente. Evidemment, tout ce petit monde  se retrouve à Xanth (comme par magie !) où ils vont vivre plein d’aventures magiques.

Donc c’est l’histoire assez classique de la quête, avec l’opposition entre le bon et le mauvais héros qui a la fin se révèle être un gentil. Le personnage féminin, Caméléon, risque de ne pas plaire aux féministes, mais allons Mesdames, c’est du 2nd degré ! L’histoire n’est pas mal tournée, assez gentille, avec suffisanent de rebondissements pour donner envie de continuer la lecture.

Le grand talent de l’auteur -et de son traducteur- est d’avoir de l’humour. Les noms des plantes et animaux magiques sont souvent très drôles, à base de mots valise ou d’homonymie. J’admire la traduction très inventive : le traducteur doit être aussi barré que l’auteur !

Peut-être qu’à la longue cet humour de potache lassera, mais j’ai bien envie d’en lire un ou 2 de plus. Merci à Caldou pour cette découverte !

Piers Anthony – Xanth Tome 1 : Lunes pour Caméléon, traduit par Dominique Haas – Milady 2009