Les pubs que vous ne verrez plus jamais

Ce livre très drôle a sélectionné des campagnes de pubs, pas si lointaines pour certaines, complètement absurdes ou méchantes. C’est l’excès de bêtise, de conseils compètement hallucinants pour notre monde bien policé qui rend ce recueil si amusant

Plusieurs thèmes sont traités, à commencer par la place des enfants dans la pub. Coca-Cola ou des marques de bières recommandaient l’usage de leur boisson dès le plus jeune âge ; certaines pubs étaient fortement pédophiles et les armes font d’excellent cadeaux (américains) à Noël.

Il est amusant de voir que les médicaments promouvaient la cocaïne et les drogues, que Héroïne était le nom d’un médicament de Bayer ! Les pubs pour l’alcool insistaient sur l’efficacité du « petit dernier pour la route » alors que celles pour les cigarettes mettaient en valeur leur rôle pour la protection de la gorge, contre la toux et les irritations quand elles ne valorisaient pas le rôle purement aphrodisiaque du tabac, assurant au fumeur que les femmes ne lui résisterait pas. Le livre contient un florilège de pubs sexistes et machistes, la femme étant une incapable, soumise aux bellâtres ou le gardien du foyer.

Le dernier chapitre est consacré aux pubs racistes, y compris des pubs françaises qui mettaient en avant leur capacité à « blanchir un noir »…

Annie Pastor – Les pubs que vous ne verrez plus jamais, 100 ans de publicités sexistes, racistes ou tout simplement stupides – Hugo et Cie – 2012