Lapsus

Une langue qui fourche dans la discussion, c’est courant, c’est souvent assez drôle et vaut les bonnes contrepèteries. On appelle cela un lapsus linguae, et Freud en a fait ses choux gras en épiloguant sur le moi et le surmoi, le signifiant et le signifié…. comme s’il fallait analyser toutes les âneries qui peuvent être dites ou faites ! Et en bons gaulois, dès que cela a un air de gaudriole, on en rigole encore plus fort.

Rachida Dati est la dernière en date à faire parler d’elle avec un joli lapsus. Depuis il tourne en boucle et je ne résiste pas au plaisir de le relayer ! Ce n’est pas le seul personnage politique à avoir dérapé, et c’est tant mieux, cela montre qu’ils restent humains.

Personnellement, je fais plutôt dans le lapsus calami : devoir connecter le cerveau avec les doigts est encore plus dur que de le connecter avec la langue. Je ne sais pas pour vous mais des fois les doigts ont leur petite vie autonome et prennent des libertés.

J’ai noté quelques jolies fautes de frappe récentes : faille pour famille, corse pour crise, conne pour bonne…

Et vous, que vous arrive-t-il de taper ou de dire ?


LePostfr. – vidéos d’actu.