1925, quand l’art déco séduit le monde

J’ai cru que cette expo était consacrée à l’Art déco et je suis un peu déçu du résultat qui ne correspond pas à mes attentes. En fait, elle est dédiée à l’Expo de 1925 qui a été le révélateur de ce style.

Le nom d’art déco vient du titre de l’Expo : « Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes ». L’Art nouveau a proposé des motifs floraux, des courbes et des volutes autour de 1900 ; ce style se cantonne aux années 1890-1910. Très vite, une certaine sobriété s’impose dans le style et privilégie les lignes droites et la symétrie. L’idée d’une expo autour de ces nouvelles tendances prend forme mais ne peut se réaliser que bien après la guerre, en 1925.

L’expo de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine se déroule au Trocadéro, bel édifice Art déco ; elle met bien en valeur les nouveautés de l’Expo de 1925 et son influence internationale  aussi bien en Europe qu’en Asie (Japon, colonies françaises).

La plupart des thèmes sont illustrés de photos, de dessins ou d’affiches d’époque. On dit que l’art déco est le premier style international et New York en a aussi quelques beaux exemples. Si le parcours introduit bien l’Art déco et son contexte artistique ou culturel, il offre peu de mobilier.

Je suis sorti de cette expo avec un appétit d’Art déco. Le Musée des art décoratifs situé dans une aile du Louvre offre une belle collection de mobilier que je reverrai avec plaisir. Il reste à se faire un circuit « Paris Art déco » pour voir les réalisations en situation : démarrer par la Samar (qui fera aussi partie du circuit Art nouveau), passer au Grand Rex, à la Mutualité, au Théâtre des Champs Elysées, les Folies Bergère, aller flâner au musée de la Porte dorée (ex des colonies, immigration désormais)  avant de revenir vers le Trocadéro et le palais de Tokyo ou aller voir le Prince de Galles ou le superbe restaurant Prunier (malheureusement beaucoup trop cher !)…

Quelques lieux :


Afficher PARIS ART DECO sur une carte plus grande