La recette du pigeon à l’italienne

Michel Van Loo est un détective privé apparenté à Nestor Burma. J’ai retrouvé le même plaisir de lecteur au récit des aventures de ce bruxellois qui a une fiancée toute sympathique et des amitiés solides.

L’histoire se déroule en 1949, Van Loo enquête sur des menaces adressées à un client italien, Lisone, passionné de colombophilie. Lisone n’est pas vraiment fréquentable, il assure le recrutement d’ouvriers italiens pour les mines belges.

Les amis de Van Loo cherchent à le dissuader de travailler pour cet ennemi du prolétariat, un peu trafiquant, beaucoup exploiteur, copain du député socialiste local mais un pigeon de Lisone est tué, ce qui renforce la nécessité de l’enquête.

L’histoire évoque les immigrés italiens qui ont été importés en masse pour travailler dans les mines après guerre, à la suite d’un accord belgo-italien. Van Loo va se trouver confronté aux réseaux et trafics qui sont liés à ces exodes massifs.

L’histoire est dense et connait plein de rebondissements, le détective est bien sûr fauché et met les pieds où il ne faudrait pas. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire cette aventure, je découvre un personnage qui n’est pas formaté et qui donne un bon polar à l’ancienne, avec de l’humour et un beau suspense.

Alain Berenboom – La recette du pigeon à l’italienne – Genèse 2012