L’attentat

Amine Jaafari est médecin, il a étudié et exerce en Israël. Bédouin naturalisé israélien, il a une vie confortable, bien intégrée à la société israélienne. Sa femme vient de commettre un attentat suicide, il ne comprend pas et cherche pourquoi elle a commis ce geste.

Soupçonné par la police israélienne et rejeté par son entourage, seuls quelques amis le soutiennent. Quand il admet que sa femme est bien la terroriste, il cherche par quel biais elle a pu basculer et il se rapproche de sa famille palestinienne pour remonter le réseau.

Amine retrouve une Palestine occupée où les prêches extrémistes font de tous les habitants des combattants. Khadra montre aussi la bêtise et la dérision de ses combats : un des cousins se fera sauter sur un barrage et en contrepartie la maison familiale sera détruite par l’armée.

Ce roman aborde un sujet très brûlant et je trouve que le traitement est fait avec beaucoup de retenue et de tact. Il n’y a pas de parti pris politique et les situations sont aussi absurdes des 2 cotés de la frontière.

C’est un roman qui fait réfléchir sur cette guerre et l’occupation palestinienne mais qui a une dimension universelle en montrant que l’islamisme politique prend racine sur la misère et la désespérance.

Yasmina Khadra – L’attentat – Julliard 2005