Début de printemps

J’ai été séduit par la couverture de ce petit livre avec la jolie peinture de clochers russes. Je ne peux pas en dire autant pour le contenu !

L’histoire se passe à Moscou en 1913 et tourne autour de Frank Reid, imprimeur anglais né en Russie. Sa femme repart en Angleterre et il engage une jeune femme pour s’occuper des enfants. Il tombe sous le charme de cette Lisa Ivanovna assez énigmatique. L’auteur nous donne une galerie de personnages étonnants, notamment le comptable Selwyn Crane, anglais aussi mais tolstoïmane.

Le cadre est cette Russie pré-révolutionnaire, encore traumatisée par les révoltes de 1905. C’est un peu évoqué pour faire une toile de fond, mais sans insister, juste pour la couleur locale.

J’ai trouvé l’histoire assez plate, les personnages sont juxtaposés et manquent de chair. Cela passe un petit moment mais ne laisse pas de souvenirs forts.

Penelope Fitzgerald – Début de printemps, traduit de l’anglais par Frédéric Faure et Cyrielle Ayakatsikas – Quai Voltaire 2007