La tombe du Martyr

Et voilà une nouvelle aventure de Crispin Guest, dommage que l’éditeur ne prévoit pas de continuer la traduction de cette série.

Cette fois, Crispin et son acolyte Jack ont quitté Londres pour Canterbury, appelés par l’Archevêque. Il s’agit d’empêcher le rapt des reliques de Saint Thomas et de purger le couvent d’hérétiques Lollards, disciples de Wyclif. A peine arrivés, il sont confrontés à l’assassinat d’une religieuse en pèlerinage et à la disparition des reliques du Saint. Les choses se compliquent avec la mort d’un moine.

Guest retrouve à Canterbury son ami Chaucer (auteur des Contes de Canterbury) qu’il a connu dans l’entourage de Lancaster. Chaucer est vite soupçonné mais Crispin ne se contente pas des apparences et doute de sa culpabilité. Après bien des rebondissements et la rencontre de différents personnages assez typiques, il découvre la clé de l’histoire.

Cette rencontre avec Chaucer permet de faire réfléchir Crispin sur son passé, d’exprimer ses regrets d’avoir été le jouet de Lancaster ; ces réflexions permettent de donner encore un peu plus de consistance à son personnage. Le roman surprend en donnant la part belle à Jack qui devient quasiment aussi important que son maître ; l’évolution de ces héros est une belle surprise.

Jeri Westerson – La tombe du martyr, traduit par Jacques Guiod – Pygmalion 2014