G20 et quelques

Encore le foot ! En ce mois de juin, c’est la seule chose importante. Nous venons de vivre un psychodrame digne des meilleurs comédies de Boulevard, un opéra bouffe avec plein de rebondissements.

Pour résumer, l’équipe de France a un problème d’entraineur qui n’est pas aimé, pas tout à fait efficace, en tout cas pas doué pour se faire apprécier des médias et de ses joueurs : Domenech devient synonyme d’incapable ! Son contrat va jusqu’à la fin de cette coupe du monde, mais son remplaçant est nommé juste avant. Comme cela, on est certain qu’il n’est pas l’homme de l’avenir et il perd un peu plus de légitimité ! Fin du premier acte…

La France s’est qualifiée pour aller en Afrique du Sud jouer le Mondial. Cette qualification contre l’Irlande est dûe à une main de Thierry Henri ! Il ne faut surtout pas critiquer nos joueurs et la secrétaire d’Etat qui a osé faire une remarque sur le luxe du déplacement s’est fait tancer, les joueurs l’ont boudé et n’ont pas voulu visiter un township avec elle, pauvre Rama Yade qui a eu raison avant tout le monde !
Les français ne gagnent pas les 2 premiers matchs, cela s’appelle chronique d’une défaite annoncée…

Et voila qu’un joueur, Anelka, s’engueule avec l’entraîneur dans les vestiaires, algarade assez violente qui fait la une de L’Equipe. Anelka est viré pour insultes et du coup les joueurs font la grève de l’entrainement (grève sans préavis…) et c’est Domenech qui lit leur revendication, comme s’il était leur porte-parole et les soutenait ! un peu tard pour prendre le parti de ses joueurs… mais la ministre des sports en personne prend les choses en main et organise une réunion au sommet, elle fait même pleurer les pauvres joueurs qu’elle traitera de caïds immatures et de gamins apeurés quelques jours plus tard, lorsque tout sera joué.

Pour finir, la France perd contre l’Afrique du Sud 2 à 1, fin de la coupe et on passe à autre chose !

Cela, c’est le scénario normal, mais nous sommes dans une grande super production ! Le foot est essentiel au bonheur des français et surtout à leur décervelage, donc il faut ajouter des épisodes et nous avons une guest star : Nicolas Sarkozy, monsieur-le-président en personne.

Ni une, ni deux, Monsieur Nicolas prend les choses en main ! Comme il doit présider le G20 pour décider du sort de la planète, il se coltine un problème encore plus grave et va créer des états généraux du foot, un Grenelle du ballon rond, un G20 et quelques (23 joueurs sélectionnés) qui rassemble le ban (de touche) et l’arrière ban des footeux.

C’est normal, c’est ce qu’on fait pour les grands problèmes de société : l’écologie, la retraite (ah non, là y’en a pas !), la prise en charge solidaire des personnes dépendantes (là non plus, y’en a pas !) ou la dette publique (là, c’est la faute à pas de chance et à ceux d’avant).

Donc tout va bien, dormez bonnes gens, le foot va renaître et la France va dominer le monde ! non, non nous ne sommes pas ridicules, le monde netier se moque de nous, c’est tout !
N’oublions pas que le coq gaulois chante les pieds dans le fumier !