Antoine et Julie

Antoine et Julie forment un couple assez typique chez Simenon, pas vraiment méchant mais assez pathétique dans ses relations. Prestidigitateur, Antoine est un artiste qui se produit devant un public d’associations ou de clubs. Il a épousé sur le tard Julie et ils ont hébergé pendant longtemps sa mère qui ne voyait dans son gendre qu’un clown intéressé par les quelques biens de la famille.

La mère est morte et ils pourraient vivre sereinement mais il arrive régulièrement à Antoine de boire et quand il rentre ivre, il déblatère pendant des heures. Il a commencé à boire après la mort d’une équipière et sa situation matrimoniale ne change rien pour çà. Il essaye bien de ne pas céder mais c’est plus fort que lui, il s’arrête rituellement dans ses bistrots habituels.

Un jour, alors qu’il rentre ivre, il trouve le médecin chez lui car Julie souffre d’une angine de poitrine. Il lui faut en permanence un traitement et surtout éviter toute émotion… Antoine essaye bien d’être prévenant mais un soir de Noël, il l’abandonne au restaurant pour aller picoler. Un autre jour, elle lui demande de renouveler son ordonnance mais il traîne de bistrot en bistrot, arrive à la pharmacie après la fermeture et trouve Julie morte chez eux, faute de ce médicament. Ce drame va le changer, il ne boira plus.

Comme beaucoup de romans de Simenon, il est daté et décrit un mode de vie qui a disparu, les artistes avant le cinéma, le crédit des commerçants… Toutefois, la description de l’addiction, ses ressorts, le besoin irrépressible qui fait tout oublier en fait un roman encore très actuel.

Simenon 1953