Le coup de lune

Coup de lune est un roman mineur de Simenon qui se passe en Afrique. Son intérêt est plutôt dans la description du monde des français expatriés dans un Libreville qui ressemble à un village.

Timar arrive au Gabon pour tenir un poste en forêt. Arrivé à Libreville, on lui annonce que son prédécesseur ne veut pas partir et que la société qui l’emploie bat de l’aile. Il reste tranquillement quelques jours, se lie avec les français sur place et picole pas mal.

Il est sidéré par Adèle, la patronne de l’hôtel où il loge. Adèle est bien connue de tous les hommes de la place mais il devient son amant à la mort du mari. Adèle est soupçonnée d’avoir tué un noir (Simenon parle de nègres) mais Timar s’allie à elle pour reprendre une exploitation. Quand il apprend qu’un noir est accusé du meurtre, il se décille, ne supporte pas qu’Adèle lui cache des choses et revient à Libreville pour assister au procès.

En route, il a eu un coup de chaud et il n’est pas bien accueilli à Libreville. Tout le monde est au courant de ce qui se trame, les magistrats sont prêts à couvrir Adèle qui les a bien récompensé mais Timar fait un scandale au procès. Simenon nous raconte sa dérive, la façon dont il s’enfonce doucement dans folie qui ne sera guérie qu’en revenant en France et en reprenant sa place dans son monde feutré de province.

Le coup de lune 1933