Musée de la machine à écrire

Musée machine à écrire MontmorillonMontmorillon se situe au fin fond de la Vienne, à proximité de la remarquable abbaye de Saint-Savin célèbre pour ses fresques romanes. La ville est connue pour une spécialité de macarons, excellents, et le pâtissier qui les produit a même créé un musée pour valoriser ses produits. Las, l’accueil n’est pas à la hauteur, l’attitude des vendeuses fait croire qu’elles accordent un privilège exorbitant en daignant s’occuper de la clientèle et, après un temps d’attente désespérant long, on nous a refusé l’accès à l’exposition sous prétexte qu’elle fermerait 1 heure plus tard….

En fait, le but de la promenade n’était pas exclusivement gourmand, nous allions voir la « Cité de l’Ecrit » : quartier ancien qui accueille une dizaine de librairies et d’ateliers. L’initiative est sympathique, anime bien la ville et l’accueil est charmant. La préface, centre d’accueil, organise des expositions thématiques, donne la clé de la crypte peinte de l’église proche et nous oriente efficacement, notamment vers le Musée de la machine à écrire tout proche.

Musée machine à écrire MontmorillonCe musée gratuit présente plus de 200 machines à écrire et à calculer. Nous y avons passé un excellent moment et avons profité des explications passionnées de sa créatrice qui a rassemblé des machines de toutes les époques et de tous les pays. Sur les premières machines à écrire, les caractères étaient invisibles, pour certaines sous le rouleau ; d’autres mettaient le papier en perpendiculaire… Toutes étaient très soignées, décorées, intégrées à des meubles de bureau ou extravagantes, à l’exemple de celle qui a un masque pour cacher le mécanisme .
Musée machine à écrire MontmorillonLa collection présente des machines capables d’écrire à plat, sur des registres ou des plans, et des machines étrangères, arabe, éthiopienne ou chinoise (avec 2500 caractères). Une machine belge a même un claver particulier, avec une autre disposition des lettres.

Clavier belge
Clavier belge

La collection de machines est complétée par les machines à calculer, avec une reproduction de la machine de Pascal et ses évolutions. J’ai découvert que l’étymologie de barème est un nom propre, le créateur d’un livre de « comptes faits » qui permettait de calculer rapidement des équivalences lorsque une livre valait vingt sous et le sou 12 deniers !

Cette partie consacrée au calcul est tout aussi passionnante et montre les différentes méthodes de calcul, notamment grâce au bâtons de Neper.

Vraiment, cette visite est à recommander.

L’aventure de la machine à écrire et à calculer, 86500 Montmorillon [voir le site]

 

2 réflexions sur « Musée de la machine à écrire »

  1. bonjour je possede une remington carriage »A »
    je ne trouve aucune information sur cette machine et je souhaiterais avoir son manuel d’utilisation car il y a une partie avec des chiffres mais je ne sais pas l’utiliser
    enfin je voudrais connaitre sa valeur
    merci de me donner réponse
    cordialement

    1. Bonjour,
      Je ne suis pas spécialiste, je raconte juste la visite que j’ai faite de ce musée
      vous avez le lien vers leur site
      cordialement

Les commentaires sont fermés.