Polars en série

Décidément, ce numéro de Prima est une mine ! Après le jargon de la mode, voici la nouvelle vaguement policière d’un « écrivain de talent » sélectionné par le magazine. Le dit écrivain est Patrick Besson dont je n’ai rien lu jusque là.

Voici un petit goût de sa prose :

Le principal avantage de la célébrité pour un homme, ce sont les femmes.

Pour les femmes, c’était quoi ? L’argent.

Les femmes ont toujours besoin d’argent, à cause du prix des sacs et des chaussures.

C’est pourquoi elles ont en permanence l’air fâché, sauf les riches.

Et dire que c’est publié dans un journal « féminin », il n’y aurait plus de féministes ?

Autant de lieux communs débiles en 2 lignes lui permettent de recevoir la palme du connard misogyne. En plus, il ne connaît pas la concordance des temps, j’ai bien peur que toute sa production soit de ce niveau…