Château Descartes

GalapiatAh là là, quel week-end ! Un gâteau raté, et bien raté, et un spectacle nul… J’avais bien aimé, l’an passé, Risque Zéro et je me réjouissais de la perspective d’une prestation tonique mais je me suis ennuyé quasiment tout au long de ce nouveau spectacle.

Cinq artistes, une piste encombrée de chaises d’écoliers, j’avais imaginé des jongleries, des acrobaties autour de cet accessoire. Au bout d’un bon moment, j’ai cru que le spectacle allait enfin commencer avec un numéro d’acrobatie sur les mains mais non, il a encore fallu patienter avec une musique pénible qui a accentué la lourdeur de l’ambiance et a rendu l’attente encore plus insupportable.

Il a fallu arriver au dernier quart d’heure (j’ai regardé souvent ma montre…) pour qu’il y ait enfin un numéro de voltige, massacré par l’éclairagiste, suivi d’un dernier numéro qui aurait pu être hilarant mais qui n’a pas su exploiter le comique de la lenteur.

Il faudrait peut-être aussi créditer les artistes de leur déambulation entre des empilements de chaises mais franchement c’était nul, sans technique ni humour, et à peine digne d’un spectacle de village de vacances. Trois numéros sur une bonne heure, cela ne fait pas lourd pour sauver ce spectacle qui vient d’être créé à l’espace Cirque d’Antony.