La Vieille

Monde-de-Simenon-197x300Ce roman raconte l’affrontement de deux femmes dans une ambiance de huis-clos et je m’étonne qu’il n’ait pas été adapté par Chabrol qui en aurait fait un chef-d’œuvre.

Sophie Emel est une jeune femme de la jet-set comme les aime Simenon. Sportive de haut niveau, elle claque l’argent dans les clubs ou les boites des Champs Elysées et a recueilli Lélia, chanteuse qui partage sa vie depuis quelques mois.

Par hasard, la police fait le rapprochement entre elle et une vieille femme qui ne veut pas quitter son immeuble promis à démolition : cette Juliette Viou qui résiste, s’est enfermée dans sa mansarde et menace de se défenestrer est sa grand-mère. Sophie lui propose de l’héberger et la vieille accepte.

Toutes les deux alcooliques, elles se ressemblent fortement et, sous des dehors aimables, les deux femmes vont s’observer, chercher la faille de l’autre pour prendre le pouvoir. Prise entre les deux, Lélia s’enfuit.

Juliette est jalouse de sa petite-fille et lui pourrit la vie en lui montrant leur ressemblance, notamment les raisons de leur dépendance mais Sophie finit par faire craquer la vieille qui se jette par la fenêtre.

Ce n’est pas le meilleur de Simenon, mais il excelle dans la description de ces conflits larvés, comme dans Le Chat.

Simenon – La Vieille – 1959