L’emprise

9782070141906Ce roman sur le jeu du pouvoir est assez glaçant par son réalisme désespéré ; chez un éditeur moins littéraire, il aurait été qualifié de thriller.

Un homme politique favori des sondages, un compétiteur prêt à tout pour faire sa place, cette histoire pourrait être une simple épopée de l’arrivée au pouvoir mais le jeu est compliqué par des collusion avec des groupes industriels ou étrangers qui financent de façon tout à fait occulte. Tout se sait à peu près, cadré par la DCRI, et tout le monde se tient la barbichette. A cela s’ajoute des barbouzeries impliquant un grand groupe nucléaire, ses contrats avec l’étranger et sa mainmise sur les décideurs.

Ce roman à clef est très -trop- réaliste et les histoires de collusion, de chantage à peine déguisé ont des accents de véracité étonnants. Certains personnages sont assez caractéristiques pour que l’on puisse mettre un nom ou un profil dessus mais L’emprise reste une œuvre de fiction très bien menée et passionnante mais parfois désespérante.

Le niveau de la classe politique baisse en fonction du pouvoir qu’elle perd année après année. Et cette baisse de niveau face à des problèmes de plus en plus complexes la rend de moins en moins efficace. Il en résulte que son recrutement de fait désormais parmi les médiocres et les prévaricateurs.

Marc Dugain – L’emprise – Gallimard 2014