Gaufres au sucre roux

ConticiniAu hasard de mes promenades sur les blogs, je suis tombé sur une recette de gaufres « liégeoises », à la pâte levée. C’est vrai que les gaufres liégeoises sont excellentes ; différentes de celles que nous connaissons -qui seraient des gaufres bruxelloises- et faisons habituellement avec une pâte proche de la pâte à crêpes.

Il y a bien sûr une grande variété de recettes  [ici ou ] mais j’ai été voir du côté de Conticini et testé ses gaufres au sucre roux. Cette recette est peut-être un peu plus sucrée que d’autres mais elle donne résultat très gourmand.

DSC07798Pour quinzaine de gaufres de 8 cm de diamètre, il faut 310 g de farine, 60g de sucre roux, 1 belle pincée de (fleur de) sel, 12,5cl de lait 1/2 écrémé, 25 g de levure fraiche de boulanger (j’ai mis 1 sachet de déshydratée), 60 g d’œufs (soit 2 petits), 200 g de beurre, 130 g de sucre perlé (sucre à chouquettes, à gros grains).

Mélanger les poudres, ajouter la levure délayée dans le lait, puis les œufs entiers et le beurre à température ambiante. Mélanger à vitesse moyenne pendant 10 minutes, la pâte doit être homogène, lisse et élastique ; elle s’est bien décollée du bol du robot. La première fois, j’ai mis 1 œuf moyen + 1 jaune pour atteindre les 60 g ; la seconde, je n’en ai mis qu’un seul (50 g), la pâte s’est mieux travaillée et le goût ne s’en est pas ressenti.

Couvrir d’un torchon et laisser pousser dans le bol du robot une demi-heure. Ajouter ensuite le sucre perlé, mélanger pour bien le répartir et mettre au froid 2 heures pour que la pâte durcisse.

Étaler la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé sur 1 cm, laisser à nouveau reposer 30 minutes au froid. Quand elle est ferme et assez dure, tailler en disques de formes ovales et laisser pousser 3 petits quarts d’heure, elle va doubler de volume. J’ai un peu oublié de la rebloquer au froid et j’ai eu un peu de mal à préparer mes parts ; pour la taille de mon gaufrier, j’ai utilisé un emporte-pièce de 7,5 cm et j’ai fait une petite vingtaine de parts.

Faire cuire dans un gaufrier en alu 2-3 minutes, les gaufres doivent être blondes et moelleuses au milieu. La forte présence de sucre dans la pâte génère du caramel à la cuisson, passer un pinceau huilé sur la plaque entre 2 tournées pour en enlever une partie et éviter qu’il ne donne un goût amer en brûlant.

C’est délicieux, il faut tout de même attendre qu’elles refroidissent un peu avant de déguster. Je les ai simplement saupoudrées de sucre glace, elle doivent être excellentes avec une chantilly ou recouvertes de pâte à tartiner ! Froides, elles sont tout aussi bonnes, même le lendemain, avec la croute légèrement caramélisée qui se sent un peu plus et contraste agréablement avec le cœur moelleux.

et miam !DSC07797