Les frères Rico

simenonEncore un Simenon intemporel avec un cas de conscience bien gratiné, un très bon Simenon.

Eddie Rico mène une vie tranquille en Floride, il a une belle maison, une petite famille et gère les affaires locales de la mafia new yorkaise.

Son frère Gino passe le voir et l’informe de ses problèmes, liés à un règlement de comptes de caïds, mais surtout boss le convoque car il faut raisonner son autre frère, Johnny, et le faire partir à l’étranger, loin de la police. Johnny s’est marié à une fille hors du milieu qui l’incite à tout lâcher et dont le frère a raconté suffisamment de choses au FBI pour inquiéter tout le monde.

Bien qu’il s’agisse de son frère, Eddie est avant tout fidèle à l’Organisation et va faire tout son possible pour retrouver Johnny. Il revient à New York et devine une méfiance de ses anciennes connaissances ; il part sur la piste de son frère qu’il retrouve mais n’arrive pas à le convaincre. Il a été suivi, pisté, et par fidélité au clan, il doit trahir son frère et le livrer aux tueurs.

L’analyse psychologique est assez simple, pas de « tempête sous un crâne » chez Simenon, mais l’évolution du personnage, ses pensées, ses regrets et ses doutes sont évoqués avec ds mots simples et une grande efficacité.

Simenon – Les frères Rico – 1952