L’hiver dans le sang

9782226055577Le Guide du Routard sur l’Ouest américain donne une sélection d’auteurs indiens, j’aime bien ces auteurs qui nous plongent souvent dans un univers différent, empreint d’une culture traditionnelle qui reste vivace. Ce titre une des premières parutions de l’excellente collection Terre d’Amérique, j’ai toutefois été assez surpris et décontenancé par ce roman. L’histoire peut paraître un peu décousue mais le personnage est attachant.

Le narrateur, Indien Blackfeet, vit sur la ferme de sa mère dans le Montana, à proximité des Petites Rocheuses, et son quotidien est rythmé par la vie de l’exploitation. Il n’est pas fait mention de Réserve mais son environnement est indien, peu de rapports avec les blancs.

Un des thèmes du roman est la recherche de la petite amie Creek qui s’est barrée avec son fusil, qu’il retrouve en ville non sans quelques péripéties et rencontres avec des personnages pittoresques. On y voit la difficulté du narrateur à s’insérer dans le monde, à avoir des rapports simples avec les autres et surtout les femmes.
Un autre thème important est le souvenir prégnant des disparus, le frère ainé et le père. Chaque situation ramène à un souvenir vécu avec l’un ou l’autre, on sent bien que son mal de vivre est lié à ces deuils.
Enfin, au travers de la grand-mère et du vieux Yellow Calf, il enracine le récit dans l’histoire indienne.

Ces thèmes juxtaposés, les chapitres courts, les bouts d’histoire que l’on a parfois du mal à raccrocher et un sentiment de vide affectif m’ont plus déroutés que séduits mais il ressort une ambiance générale assez intéressante qui me donne envie d’essayer autre chose de cet auteur.

James Welch – L’hiver dans le sang, traduit par Michel Lederer – Albin Michel 1992