Le haut mal

Monde-de-Simenon-197x300Encore un sacré personnage que nous présente Simenon dans ce roman charentais avec cette veuve Pontreau qui règne sur ses filles et n’hésite pas les sacrifier.

Gilberte, la seconde fille Pontreau a épousé Jean Nalliers, fils d’un gros agriculteur qui les a installé à la ferme de la Pré-aux-Bœufs. Malheureusement Nalliers n’est pas vraiment fait pour ce métier, de plus il est épileptique. Le roman commence alors que tout le monde est réuni à la ferme pour le battage. Madame Pontreau régente tout chez sa fille et montre bien son mépris à son gendre. Elle profite d’une de ses crises pour le jeter du grenier à grains et le tue. Gilberte revient sous la coupe de sa mère qui va récupérer l’argent de la vente de la ferme, et cela tombe bien car la famille est ruinée mais continue à vouloir vivre dans sa grosse maison.

Un bout d’histoire va être connu à cause de la mère Naquet, la femme de ménage un peu folle mais Madame Pontreau va faire face avec panache et hauteur aux accusations. Alors que Gilberte se suicide et que la cadette Geneviève s’enfuit avec son amoureux pour échapper au scandale, elle resserre son emprise sur son ainée, Hermine, et capte dans sa toile la mère Naquet, toute heureuse d’être enfin considérée.

Simenon – Le haut mal – 1933