Le bouquin des méchancetés, suite

9782221129500Aurélien Scholl est provoqué en duel avec un mauvais écrivain, celui-ci lui a dédaigneusement tendu sa carte en disant : « Je vous laisse le choix des armes »
– « Je choisis l’orthographe, vous êtes mort d’avance. »

Scarron au sujet d’un sot : « Cet homme mourra sans rendre l’esprit. »

– « Procurez-moi une invitation pour un salon select »
– « Impossible, répond Robert de Montesquiou, il cesserait de l’être dès le moment où vous y entrerez »

Tristan Bernard rencontre un ami à la sortie du théâtre qui lui dit : « J’ai raté le premier acte »
– « Rassurez-vous, l’auteur aussi. »

Et toujours à propos de théâtre, on s’étonnait qu’Henri Jeanson parte à l’entracte de la première d’une nouvelle pièce : « oui, j’ai vu le premier acte. Et comme je suis sûr que celui qui l’a écrit a aussi écrit les deux autres… »

Après la cérémonie du sacre, les républicains répandirent cette anagramme sur la formule « Napoléon, empereur des Français » :
« le pape serf a sacré le noir démon »

François Xavier Testu  – Le bouquin des méchancetés et autres traits d’esprit– Bouquins Laffont 2014