Check-point

9782070146413Rufin a pas mal trimballé sa bosse et son engagement lui assure une certaine crédibilité quand il parle des ONG. Dans ce roman, il critique l’engagement caritatif naïf et illustre l’adage « l’enfer est pavé de bonnes intentions. »

Bosnie 1995, un des premiers drames incompréhensibles où les voisins s’entretuent subitement, où l’on découvre que des communautés qui se côtoient depuis des siècles se détestent et sont tout d’un coup incapables de continuer à vivre ensemble. Rufin a volontairement choisi une guerre qui a marqué les esprits plutôt qu’une des crises contemporaines, cela évite de prendre parti dans un des conflits qui font l’actualité…

C’est l’histoire d’un convoi de deux camions antédiluviens envoyés par une petite association lyonnaise. Les cinq membres de l’expédition sont néophytes, n’ont pas pris le temps de se connaître avant le départ et sont dirigés par un administratif de l’association. Tout cela fait un peu Pieds Nickelés !
L’équipage est composé de Lionel, chefaillon incompétent ; Maud, jeune femme qui se sent timidement rebelle ; Vauthier, un type plus âgé qui se présente comme ancien anar et deux anciens militaires qui ont servi en Bosnie, Alex et Marc. Les militaires détestent Vauthier et le soupçonne d’être flic, Lionel est jaloux de Maud, l’ambiance n’est pas au beau fixe et va se durcir, des haines solides se mettre en place. Le trajet est long et difficile et le passage des check-points toujours incertain. Un check-point, c’est tout à la fois une frontière, l’entrée dans une zone contrôlée par des milices d’un camp ou de l’autre, la rencontre de forces organisées ou de bandes incontrôlables, la possibilité de la fin inopinée du parcours.

Alex a laissé une amoureuse en Bosnie et a caché de la marchandise dans les camions pour venir en aide à la communauté de sa fiancée. Mis devant le fait accompli, le convoi décide alors de prendre des routes secondaires, plus difficiles. Les tensions vont monter, un autre trafic beaucoup plus dangereux va être découvert et l’expédition va exploser et se transformer en course poursuite mortelle.

Le roman est mené comme un thriller et se lit comme tel. Il y a quelques faiblesses dans le personnage de Maud et des incohérences dans sa subite bluette mais je me suis laissé prendre par le combat et la recherche d’idéal des personnages.

Ce roman est aussi une critique violente de l’action internationale, de l’ONU qui assiste impuissante aux massacres. Il questionne sur l’obligation morale de s’engager dans un camp ou l’autre Peut-on se contenter d’apporter de l’aide « humanitaire » en toute neutralité et ou faut-il prendre parti et intervenir militairement ? D’un autre que Rufin, le message n’aurait pas le même impact.

Jean-Christophe Rufin – Check-point – Gallimard 2015