L’analphabète qui savait compter

9781386836535Après Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, voici le 2e opus du Jonasson. Quand le premier livre a été un succès phénoménal, le 2e est jugé à cette aune, pas facile pour l’auteur… Et bien, il ne s’en sort pas si mal !

J’ai trouvé le début un peu poussif mais chaque chapitre a son lot d’extravagances et de surprises et on a vraiment envie de savoir comment l’historie va évoluer.

L’analphabète s’appelle Nombeko, jeune sud-africaine de Soweto qui sort de son ghetto pour être enfermée dans une base nucléaire secrète, au service d’un ingénieur incompétent. Nombeko a appris à lire, écume la bibliothèque qui lui donne un savoir scientifique encyclopédique et se sort brillamment de pas mal de situations délicates.

Elle atterrit en Suède, accompagnée d’une bombe atomique qui ne devrait pas exister et va rencontrer Holger, ou plutôt les 2 Holger. Il s’agit de jumeaux très dissemblables dont un seul existe officiellement. L’un est raisonnable, l’autre est dingue et a hérité de son père une phobie royale… De plus, Holger l’abruti a pour copine une exaltée en rogne contre la terre entière.

On retrouve pas mal de points communs avec Le vieux : la bombe atomique, les voyages, la fréquentation des chefs d’État (pas moins que le roi de Suède et Hu Jintao) et surtout la succession phénoménale de rebondissements au service d’une histoire farfelue et drôle. Ce n’est pas de la grande littérature mais c’est un bon livre de détente.

Jonas Jonasson – L’analphabète qui savait compter, traduit par Carine Bruyant – Pocket 2014