Retour du Sud-Ouest – 5

J14 suite. Si vous avez manqué le début, l’étape précédente est là [clic].

Nous arrivons sur Zion National Park par l’est et le périmètre du parc est tout de suite identifié car le bitume devient rouge pour s’harmoniser aux roches environnantes. Je suis assez content d’être arrivé par là car nous avons eu une vision complémentaire du site : là encore, nous avons un plateau creusé par un canyon, ce dont nous ne rendrons pas compte plus tard. Un sentier permet de découvrir cette partie à Canyon Overlook, il part d’un petit parking situé juste avant le premier tunnel ; le parking étant plein, nous n’avons pas eu à nous interroger sur l’intérêt de cette randonnée.

La route d’accès à Zion est assez phénoménale : 2 tunnels traversent la montagne, l’un d’eux a même des ouvertures pour nous permettre de voir le paysage, et nous attaquons la descente par une belle route de montagne avec un fort dénivelé et force virages. En bas, la route croise celle qui parcourt le canyon proprement dit et nous amène à Springsdale, le village où nous posons nos valises au Quality Inn Montclair. Le village s’est développé de part et d’autre de la route juste à la sortie du parc et il y a assez peu d’espace disponible. Le site étroit et les places de parking plutôt rares sont compensés par un système de navettes gratuites qui permet de rejoindre le parc sans s’encombrer de sa voiture. De même, l’accès au parc proprement dit se fait exclusivement par navettes en pleine saison.

Nous sommes en bas du canyon et la chaleur nous accable, le premier contact avec Zion est rude. La fin d’après midi est juste consacrée au Visitor Center (beaux bâtiments écologiques) et à une petite promenade en fond de vallée le long de la Virgin River. Là encore, nous avons été surpris par la proximité des animaux qui ne sont pas effrayés par notre présence ; nous avons aussi vu un écureuil se servir sur une table dans le camping et piller les victuailles à disposition.

Zion Park
Zion Park, un écureuil gourmand

Nous sommes donc au fond du canyon et nous avons l’impression d’un paysage de montagne, dominé par des barres rocheuses et des sommets. On a beau le savoir, on imagine des montagnes pointues alors que nous ne voyons que les parois d’une mesa.

Zion Park
Zion NP

J15. Zion est le site que j’ai eu le plus de difficulté à appréhender lors de la préparation du voyage et le premier contact a été difficile. J’avais prévu la matinée pour pouvoir y passer une demi-journée supplémentaire et c’était bien vu car nous avons pu en profiter à la fraîche, il aurait presque fallu partir aux aurores (navettes à partir de 6 h en été) pour en faire encore plus. En fait, c’est tout simple, il y a une route qui remonte le canyon et les différentes étapes de la navette sont le départ de randonnées ou des points de vue intéressants.

Zion Park
Zion NP
Zion Park
Zion NP

La navette du parc remonte la route en une 20e de minutes, nous avons choisi d’aller jusqu’au bout et de faire quelques haltes sur le chemin du retour. Le terminus, Temple de Sinawava, est aussi le point de départ de la randonnée The Narrows : la Virgin River, qui a créé le site de Zion, parcourt un slot canyon qui peut être remonté à pied en marchant dans le lit de la rivière avec de l’eau jusqu’au mollets ; il est toutefois recommandé de louer un équipement spécial pour cette rando acrobatique, notamment des chaussures étanches. Pour notre part, nous nous sommes contentés du chemin qui longe la rivière et arrive au bout du canyon. Nous sommes dominés par des falaises rapprochées, on se sent vraiment tout petit dans ce site.

Zion Park
Zion NP, Temple of Sinawava
Zion Park
Zion NP, Temple of Sinawava

Après cette balade, nous avons fait une halte à Big Bend, puis à Weeping Rock où coule une cascade qui semble surgir du milieu de la roche, puis nous avons admiré les Trois Patriarches (Court of the Patriarchs), rochers majestueux qui surplombent le canyon. La chaleur est montée progressivement tout au long de la matinée et, sur le coup de midi, elle commençait à être trop forte pour envisager sereinement une autre balade.

Zion Park
Zion NP
Zion Park
Zion NP
Zion Park
Zion NP
Zion Park
Zion NP
Zion Park
Zion NP, Court of the Patriarchs

On nous parle toujours de la malbouffe américaine, je ne peux pas dire que les repas aient été horribles. Certes, la plupart des restaurants proposent un choix de base d’hamburgers accompagnés de frites ou de légumes presque crus mais il ne s’agit pas des trucs infâmes que l’on trouve chez McDo, plutôt de (bons) steaks hachés accompagnés de l’inévitable bun et de quelques légumes, les sauces sont facultatives. C’est cependant un menu vite répétitif et nous avons aussi trouvé des restaurants plus variés (bonnes surprises au Metate, restaurant de Mesa Verde, et au Cafe Diablo de Torrey).
Le matin, nous avions des petits déjeuners pantagruéliques et pour le repas de midi, nous avons quasiment toujours trouvé des salad-bars et des fruits frais dans les supermarchés, ce qui nous a permis d’organiser des piques-niques équilibrés.

Après un dernier pique-nique, nous repartons en début d’après midi et la chaleur de plus en plus forte nous a découragé de faire le détour par Valley of Fire. Nous avons pris la route directe pour Las Vegas et, très vite, nous nous sommes retrouvés en plein milieu d’un désert.

route netre Zion et Vegas
Route entre Zion et Vegas

Las Vegas est très étendue, l’approche de la ville est signalée par de grands panneaux publicitaires qui incitent à jouer, vantent les mérites d’avocats ou de salons libertins, nous voici dans l’ambiance !

Nevada-Flag
L’autoroute se complexifie et devient urbaine alors que nous traversons des zones industrielles ou de petites résidences et, au fur et à mesure des sorties, nous devinons les silhouettes des hôtels du Strip tout proche.

A Las Vegas, nous sommes hébergés sur le Strip à l’Excalibur qui ressemble fort au château Lego avec ses toits rouge vif ou bleu roi. Nous faisons un premier tour dans l’hôtel et c’est exactement ce que nous avons vu à Laughlin mais à la puissance 10. L’immense salle de jeu est complétée par un centre commercial, restaurants et boutiques de souvenirs ainsi qu’une chapelle pour les mariages (il y en a une dans chaque hôtel). Tout est fait pour vivre en autarcie sans quitter l’hôtel.

Las Vegas
Las Vegas, l’Excalibur
Las Vegas
Las Vegas, le New York New York

Nous prenons un de ces bus qui font tout le Strip pour aller vers Downtown. Nous avons ainsi un premier aperçu de la démesure et de l’extravagance des hôtels. Au bout du Strip, les grands complexes font place à des motels ou des chapelles avant d’atteindre Fremont Street, le cœur de Downton. C’est la première implantation de Las Vegas, la rue a été couverte pour créer une animation au plafond. Il y a du bruit, de la lumière, des bars à hôtesses et des jeunes gens à moitié à poil qui s’offrent en photo (pour commencer) ; américains et touristes sont tout heureux d’avoir un petit frisson grâce à un cliché avec un beau gosse pectoraux dehors ou une gamine seins nus… Ça ressemble à Pigalle sans les sexshops mais tout aussi glauque.

Las Vegas
Las Vegas, Fremont Street

On ne s’attarde pas et nous redescendons vers le Strip où nous nous arrêtons pour admirer le spectacle de jets d’eaux du Bellagio. Eh oui, des jets d’eaux en plein désert ! Il fait chaud, très chaud à Las Vegas, le thermomètre atteint les 109°F (43°C) dans l’après-midi et il fait encore 100° (37,8°C) vers 20h.

Las Vegas
Las Vegas, Bellagio et Caesar Palace

J16. La journée commence par une mission importante : réserver le spectacle du soir ! Nous étions dès l’ouverture au stand tix4tonight le plus proche (il y en a plusieurs sur le Strip) ; c’est l’équivalent du Kiosque à Paris et nous avons réservé le Cirque du Soleil avec de très bonnes places à presque 50 % de remise. Le reste de la matinée a été consacré à un petit tour dans un outlet, celui du Sud est le plus proche et nous a permis de passer devant le panneau « Welcome Fabulous Las Vegas » (l’accès à celui-ci se fait sur la file de gauche en partant du Strip).

Nous avons consacré l’après-midi au Strip et sommes passé dans quelques hôtels. Le plus classe est sans conteste le Bellagio, les autres font toc même si le Grand Canal au premier étage du Venetian, la tour Eiffel qui part du hall du Paris ou l’immensité du Caesar Palace sont impressionnants. Cette promenade, moitié dehors, moitié à l’intérieur permet de supporter la chaleur toujours étouffante.

Las Vegas
Las Vegas, The Venetian
Las Vegas
Las Vegas, The Venetian
Las Vegas
Las Vegas, The Venetian

Le soir, direction le MGM pour aller voir Ka, le spectacle réservé le matin. Chaque spectacle du Cirque du Soleil est extraordinaire ; lorsque la salle est conçue spécialement, avec une scène qui peut se mettre à la verticale, cela offre des possibilités infinies. La machinerie est au service d’un spectacle ébouriffant avec des artistes et des acrobates qui nous font rêver et frisonner.

Nous prolongeons la soirée par une nouvelle virée sur le Strip et ses lumières. L’ambiance est assez sympathique, festive, juste un peu gâchée par les nombreuses sollicitations et distribution de flyers des rabatteurs de bar à putes (de nombreuses femmes, plutôt âgées, font ce petit job de rabatteur).

Las Vegas
Las Vegas, Le Paris

A suivre…