Murmures à la jeunesse

TAUBIRAFemme, noire, socialiste, suffisamment courageuse pour porter jusqu’au bout un projet contesté, Christiane Taubira accumule les raisons de se faire détester. Elle a bénéficié des qualificatifs les plus honteux et j’ai rarement vu un personnage politique susciter autant de haine sur sa personne. Pourtant, si Taubira est une femme de conviction, c’est aussi une des rares politiques qui ait de la culture, capable de citer des écrivains ou des philosophes.

En opposition avec les options législatives promues par le Président et son Premier ministre, elle vient d’être dégagée du gouvernement et publie un opuscule pour défendre sa position. Le style n’est pas simple mais le propos est clair, argumenté, non polémique et s’appuie sur les valeurs qu’elle défend.

Les vagues d’attentats de 2015 nous laissent abasourdis ; je comprends que l’état d’urgence ait été mis en place pour une réaction à chaud mais je suis beaucoup plus dubitatif sur le projet de modification de la constitution qui me semble un gadget, voire un tripatouillage, législatif.

Je suis d’accord avec Taubira sur le peu d’impact de ces mesures puisqu’elle visent des gens qui se font exploser, à moins qu’il faille passer les bouts de cadavres en justice… Elle marque un autre point avec cette idée : puisque la déchéance de nationalité s’appliquerait au terme d’une longue détention, il y a aussi un fort risque que le terroriste condamné soit déjà déchu de son autre nationalité entre temps et on revient donc à la case départ.
Taubira plaide aussi contre le fait d’intégrer ce type de mesure dans la Constitution avec des arguments convaincants, surtout que les mesures existent déjà dans l’arsenal législatif.

Je me demande si les terroristes ne sont pas en train de gagner et réussir à détruire notre civilisation quand je vois qu’un gouvernement supposé progressiste (à défaut d’être de gauche) adopte des mesures discriminatoires défendues par les extrémistes fascisants. Biberonné à la démocratie-chrétienne, j’ai un certain idéal de société et je pense qu’il faut maintenir la séparation des pouvoirs pour garder une démocratie réelle et dynamique. J’ai grandi en entendant aux informations les exactions des régimes dictatoriaux (Espagne, Grèce, Amérique latine…) et je n’ai pas envie que de futurs gouvernements mal intentionnés utilisent ces lois pour mettre en place un régime policier et asservir la population. Je suis contre le projet de modification de la Constitution, je suis d’accord sur ce point avec Taubira et je trouve son plaidoyer utile.

Christiane Taubira – Murmures à la jeunesse – Philippe Rey 2016