L’homme chauve-souris

NesboEncore un polar nordique ! Voilà mon premier Nesbø, l’auteur norvégien à la mode, et je suis séduit.

Cette première aventure de l’inspecteur Harry Hole (prononcer Holi) se passe en Australie, loin des frimas scandinaves, où Hole est envoyé à Sidney pour participer à l’enquête sur le meurtre d’une jeune compatriote.

Harry est accueilli et pris en charge par Andrew Kensington, un inspecteur aborigène qui lui présente quelques amis. Ils vont suivre une première piste qui les emmène au fin fond de l’Australie sur les traces d’un dealer, le suspect  suivant se retrouve découpé avant d’être interrogé et Andrew se retrouve pendu. L’enquête tourne court, Hole s’apprête à repartir chez lui mais il rate son avion et reprend l’enquête de façon un peu irrationnelle mais efficace.

L’enquête est délicieusement complexe et donne un bon polar mais le réussite de ce roman tient aux personnages et à l’utilisation des légendes aborigènes. Jeune policier brillant, Harry rencontre Birgitta, une jolie suédoise, à qui il va confier son histoire et ses fêlures et cette aventure en ajoutera une.

Jo Nesbø – L’homme chauve-souris, traduit par Elisabeth Tangen et Alexis Fouillet  – Gaia 2002