Jean-Baptiste Huet

Le musée Cognacq-Jay est hébergé dans un petit hôtel du Marais, rue Elzévir. Ce musée présente la collection des fondateurs de la Samaritaine, Ernest Cognacq et Louise Jay, léguée à la Ville de Paris en 1928.

Les magnats contemporains s’entichent d’art contemporain et se concurrencent sur ce marché (marché de dupes, vu les conneries qu’ils achètent) alors que les grands bourgeois de la fin du XIXe avaient le goût du siècle précédent. On retrouve cette passion du XVIIIe chez les Camondo ou les Jacquemart-André, les Cognacq-Jay ont aussi rassemblé quelques beaux objets et peintures de cette période.

Le musée est un musée de poche abrité dans l’hôtel Donon. Il y a 5 ou 6 salles habillées de boiseries d’époque qui présentent des peintures et quelques pièces de mobilier intéressantes. L’ambiance est parfaite et je ne vais pas bouder le plaisir d’admirer de magnifiques pièces d’ébénisterie, deux Canaletto, des portraits de Quentin La Tour et autres tableaux de bonne facture.

Le musée présente une exposition temporaire dédiée à Jean-Baptiste Huet. Ce peintre animalier est un dessinateur extraordinaire qui met de la vie dans ses réalisations.

Huet lion
Quelques peintures montrent la diversité de son œuvre, avec les thèmes très XVIIIe du type bergères et scènes pastorales. Ce sont surtout ses sanguines et ses dessins animaliers qui retiennent mon attention.
Cette renommée du dessinateur a permis à Huet de créer des motifs d’ornements utilisés par la manufacture des toiles de Jouy, la collaboration entre Huet et Oberkampf a été assez intense et la dernière salle en présente quelques réalisations.
En hommage à cette partie de son œuvre, le site de l’expo met à disposition un programme pour créer son propre décor « toile de Jouy », amateurs de broderies, à vos claviers.

HuetExpo Jean-Baptiste Huet jusqu’au 5 juin 2016 – Musée Cognacq-Jay