Résiste

ResisteFrance Gall nous a évité la tournée pitoyable et sans voix façon Age tendre, elle rend hommage à Michel Berger au travers d’une comédie musicale. C’est une belle idée pour donner une nouvelle vie à ces chansons qui nous enchantent depuis les années 80.

Ce spectacle musical n’a pas la puissance de Starmania mais il réussit à intégrer la plupart des succès de Michel Berger chantés par France Gall, ce n’est pas si mal.

L’histoire un peu gentillette tourne autour du Lola’s, une boite de nuit au bord de la faillite. Le patron et ses 2 filles très dissemblables, la fille de famille qui s’encanaille, le voyou au cœur tendre, le banquier qui n’est méchant que par dépit amoureux… ça sent le poncif et ce n’est pas grave, les saynètes ne sont là que pour amener les chansons. En revanche, la présence récurrente des Princes de la nuit, dandys loufoques, est une bonne idée.

Les chanteurs et les danseurs compensent largement la légèreté du thème, c’est bien le but d’une comédie musicale, et là, je me suis régalé. Une douzaine de danseurs assurent une présence quasi-permanente sur scène avec une chorégraphie très inspirée du hip hop et les chanteurs sont bien au rendez-vous. La production a privilégié de jeunes chanteurs avec des voix puissantes qui incarnent bien les chansons. En revanche, j’ai trouvé que l’équilibre entre la musique et les voix n’était pas très bon ; soit la salle ne se prête pas à ce type de spectacle, soit la technique n’est pas au point…

Après ce récital de chansons de Michel Berger plus ou moins connues (Débranche, Ella elle l’a, Il jouait du piano debout, La groupie du pianiste…. et bien sûr Résiste), nous sommes sortis de ce spectacle gonflés à bloc.

Résiste, spectacle musical de France Gall et Bruck Dawit d’après les chansons de Michel Berger.

Enregistrer