Uranus

9782070362240Marcel Aymé n’est pas connu pour être un écrivain gauchiste et ses personnages continuent de plaider de bonne foi leur pétainisme après la Libération. Ce positionnement et une description très critique des communistes n’a pas dû lui attirer que des compliments mais presque 70 ans après, ce livre reste magnifique, tout à fait réaliste.

A Blémont, ville de province bombardée, l’ingénieur Archambault doit partager son appartement avec Gaigneux, ouvrier communiste, et Watrin, professeur rêveur et indécrottablement idéaliste. Alors que tout le monde recherche Maxime Loin, fasciste patenté, Archambault ne peut se résoudre à le laisser capturer et l’héberge clandestinement.

Pendant ce temps, le cafetier Léopold, soupçonné d’avoir caché Loin, est arrêté ; mais son incarcération est plutôt due à l’humiliation qu’il a infligée à un communiste. Léopold a tenté de mouiller Monglat, devenu milliardaire pendant l’occupation et finit sous les balles des gendarmes venus l’arrêter à nouveau.

Ces deux éléments du roman permettent de dresser un portait assez complet de ses contemporains : communistes, avec une opposition entre les ouvriers et le professeur idéologue, mais tous en quête du pouvoir ; partisans de l’Allemagne nazie ; anciens maréchalistes plus réactionnaires que méchants ; salauds qui se sont enrichis pendant l’Occupation ;  enfants qui veulent vivre leur rêve ou qui le cherche… Même si on sent ses préférences, Marcel Aymé ne juge pas, ce qui rend ce roman si intéressant.

En fait de crimes, notre ami Archambault n’a strictement rien à se reprocher. Il a tout simplement consenti, par son silence, aux crimes des autres. C’est du reste ce qui m’est arrivé et c’est ce qui t’arrivera aussi. Nous sommes des lâches et des hypocrites, je ne songe pas à nier l’évidence, mais c’est justement ce qu’il faut être en ce moment. Et ce n’est pas ce qui nous empêche d’être des créatures admirables. Vous m’entendez Archambault. Admirables.

L’excellent film de Claude Berri est très fidèle mais ce roman donne en plus le plaisir de la lecture d’un livre superbement écrit, avec des tournures de phrases recherchées, un vocabulaire riche mais une grande simplicité de style.

Marcel Aymé – Uranus – Gallimard 1948

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *