Homo Deus

Yuval Noah Harrari – Homo deus, une brève histoire de l’avenir, traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat – Albin Michel 2017.

Après Sapiens qui traitait de l’histoire de l’humanité, et que j’ai bien aimé, Harari nous inflige une resucée avec Homo deus. Ce livre m’a barbé, vous l’aurez sans doute compris, et j’ai mis un temps fou à le finir. Autant j’avais apprécié le récit du développement de Sapiens, la partie plus liée à la philosophie ne m’avait pas enthousiasmée, et ce livre insiste beaucoup dessus….

Plus de la moitié du livre reprend et résume Sapiens ; la suite met en valeur la domination du libéralisme, menacé par le techno-humanisme et les algorithmes. Ces arguments développés dans les 50 dernières pages du livre sont le seul intérêt de ce gros ouvrage. Toutefois, et c’était déjà valable pour Sapiens, on aimerait bien que le récit soit plus étayé par des sources ; il y a certes un peu de biblio, mais c’est léger et semble partial. Le livre est-il une vison personnelle ou une synthèse de l’état des sciences ? Je penche pour la première hypothèse, avec un doute sur la légitimité de son auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *