Un bonheur si fragile 2, le drame

Michel David – Un bonheur si fragile, tome 2 : le drame – Kennes 2015.

Je suis tombé par hasard sur la suite d‘Un bonheur si fragile  et je replonge dans cette saga avec plaisir.

Ce tome continue la chronique familiale et villageoise tissée autour de Corinne Boisvert. La vie à la ferme continue avec l’aide de Rosaire et du grand-père et cette deuxième année commence avec la naissance de Philippe, le premier enfant de Corinne, et le retour très tardif de Laurent, le jeune père.
La vie familiale reprend bien que Laurent soit presque aussi mesquin que son père et garde ses habitudes d’ivrogne. Les choses s’arrangent un peu lorsqu’il travaille au chantier de construction de l’église du village, surtout que son patron prend pension chez les Boisvert mais la jeune mère va voir ses illusions tomber.
Pendant ce temps, le village s’habitue difficilement à son nouveau curé. La vie politique et sociale de ce petit village s’agite quand Gonzague Boisvert, qui cherche à se faire élire maire, construit un hôtel au centre du village, en opposition totale avec le curé qui y voit un établissement de perdition.

Ce roman est un bon livre de détente, chaque chapitre apporte son anecdote ou sa petite histoire, les personnages sont bien typés, soit gentils soit méchants, et la reconstitution de la vie au début du XXe dans la campagne québécoise est digne des meilleurs romans de terroir.

Je ne vais pas bouder mon plaisir même si je sais que c’est trop beau pour être vrai, le roman nous donne une belle illusion de la vie campagnarde presque autosuffisante. On va laisser le rêve agir et croire à ce fantasme de vie rurale idéalisée et pas si pénible.

Michel David – Un bonheur si fragile, tome 2 : le drame – Kennes 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *