Condor

Ferey-CondorCaryl Férey – Condor – Gallimard Série Noire 2016.

Après l’Afrique du Sud et l’Argentine, Caryl Ferrey nous emmène au Chili pour continuer son tour du monde des anciennes dictatures. Après la violence de Mapuche, ce roman parait un peu fade, c’est un thriller honnête et un peu convenu. Férey donne un petit côté « gauchiste » et insiste beaucoup sur l’ultralibéralisme qui s’est développé avec la dictature et qui corrompt la société.

Un adolescent est trouvé mort dans le quartier de La Victoria à Santiago, et c’est le quatrième en peu de temps dans cette « poblacion », quartier pauvre qui tient du bidonville. Gabriela, vidéaste et amie du père de la victime, est révoltée par le peu de cas que fait la police de cette affaire et décide de contacter un avocat pour faire bouger les choses. Elle tombe sur Esteban, fils de famille un peu dandy, un peu rebelle et spécialiste des causes désespérées.
Pendant ce temps, l’associé d’Esteban, se retrouve face à un ancien tortionnaire de l’opération Condor à l’occasion d’une affaire un peu louche qui implique son beau-père, haut magistrat.

Bien entendu, les deux affaires vont se croiser, Gabriela et Esteban vont tomber amoureux, les trafics louches sont mêlés à des affaires officielles, du classique pas mal mené et qui fait tourner les pages.
En revanche, ce roman utilise la dictature chilienne comme prétexte, l’origine mapuche de Gabriela permet d’ajouter du folklore mais cette histoire pourrait se passer n’importe où et cela ne changerait pas grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *