Un monde à portée de main

Maylis de Kérangal – Un monde à portée de main  – Verticales 2018.

Au début du roman, Paula Karst retrouve ses amis Jonas et Kate qu’elle a rencontré à l’école de la rue du Métal à Bruxelles ; la première partie du livre retrace leur apprentissage et les premières expériences professionnelles de Paula, intermittente qui va de chantier en chantier pour décorer des villas en Italie, travailler pour le théâtre ou le cinéma.
Elle saisit l’occasion de travailler pour Lascaux IV et le roman se focalise sur l’histoire de la découverte et de l’évolution du site au détriment de la ligne romanesque et de son personnage.

J’aime bien cet auteur qui a un vrai style, qui produit des textes très agréables à lire mais ce livre me laisse un peu sur ma faim. C’est un très beau documentaire romancé sur les peintres de décors ; elle nous régale avec le vocabulaire des couleurs et ses descriptions très riches mais la dernière partie ne s’intègre pas si bien que cela dans l’histoire et fait un peu publirédactionnel sur Lascaux.