Leurs enfants après eux

Nicolas Mathieu – Leurs enfants après eux – Actes Sud 2018.

Et voilà le Goncourt 2018 ! J’avoue que j’aurais préféré que Frère d’âme soit couronné, mais ce livre n’est pas mauvais ; il ne fera pas date pour son style mais il est à l’image de l’époque, désespérant…
Si j’avais du lui trouver un titre, je l’aurais appelé « Vies de merde, le roman. »

Le roman se déroule sur quatre étés, de 1992 à 1998 et l’histoire se situe à Heillange, ville fictive de la Lorraine désindustrialisée où le FN commence à prendre des voix. L’histoire tourne autour d’Anthony, fils d’ouvrier ; de sa rivalité avec Hacine, le petit caïd local et son espoir de sortir avec Steph, fille de bourgeois, donc d’une autre classe sociale.

On a parlé de roman noir pour ce livre, je dirais plutôt que c’est un roman social, roman d’une société en décomposition. Je l’ai lu pendant la crise des « gilets jaunes » et il résonnait étrangement avec l’actualité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *