L’aube sera grandiose

Anne-Laure Bondoux – L’aube sera grandiose – Gallimard 2017.

Nine est emmenée par sa mère dans un chalet qu’elle ne connait pas. L’adolescente se rebelle d’abord contre sa mère qui lui fait manquer un fête, l’éloigne de ses copines et de son amoureux secret ; mais sa mère va passer la nuit à raconter sa vraie vie, celle qu’elle avait toujours cachée, et lui faire découvrir l’histoire de sa famille, celle de Rose-Aimée et de ses enfants, Titania et les jumeaux Orion et Octo.

Le récit alterne entre la nuit et le récit de l’enfance de Titania. La relation mère-fille est parfois tendue mais l’ado n’est pas si grognon ni rebelle et se plie aisément aux volontés de sa mère. Il faut avouer que ce n’est pas banal de se découvrir une famille, et que celle-ci n’est pas la plus ordinaire. De plus, le secret peut être levé car les risques ont disparu, cela ajoute un peu de suspens à l’histoire.

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui s’appuie sur des personnalités intéressantes et un argument tout à fait plausible. Je ne vois pas la différence entre littérature « jeunesse », pour ados, et les romans pour adultes ; ce roman se situe dans la catégorie des bons livres, ça suffit comme classification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *